Un congrès à huis clos réussi pour le Rassemblement

L’ « Engagement Pacifique » a dominé les échanges avec les plus de 600 adhérents venus de l’ensemble des sections du Nord, des Îles et du Sud, motivés par la campagne du NON qui s’annonce, avec pour seul et unique objectif de garantir aux Calédoniens un destin dans la France.
Parmi les participants et les invités, étaient présents de nombreux maires loyalistes dont Pascal Vittori, maire de Boulouparis, Wilfried Weiss, maire de Koumac et Willy Gatuhau, maire de Païta venu souhaiter la bienvenue aux congressistes et exhorter les militants à regarder vers l’avenir en se fixant sur l’objectif du 12 décembre.
C’est vers l’apaisement que le président SANTA a demandé à ses militants de s’engager dans une campagne de proximité, s’adressant aux diverses sensibilités et s’appuyant notamment sur le document des conséquences du OUI et du NON réalisé par l’Etat, « pour défendre les convictions qui sont les nôtres », avec la volonté de parler au cœur de tous les Calédoniens et non à leur peur.
Ce congrès avait également pour but de faire évoluer et de moderniser les statuts du mouvement en faisant apparaître un renforcement des principes démocratiques et le respect des valeurs républicaines a été étendu aux valeurs océaniennes, cultuelles et humanistes de l’ensemble des communautés présentes en Nouvelle-Calédonie.
Enfin, il est à noter la participation active des jeunes du Rassemblement motivés et déterminés à construire notre communauté de destin.